Les remèdes naturels contre le nez bouché

nez bouché
Par Isabelle Frenay publié le
2026 lectures

En hiver, notre nez est mis à rude épreuve. Quand il ne nous démange pas, il peut couler ou encore se boucher. A la clé, des difficultés pour respirer, dormir ou s’alimenter. En adoptant des gestes quotidiens simples, il est possible de prévenir ou d’en finir avec le nez bouché. Tour d’horizon des remèdes naturels.

Le nez se bouche lorsqu’une inflammation de la muqueuse nasale se produit avec une accumulation de mucus. Par conséquent, il devient difficile de respirer par le nez, fonction essentielle qui permet de bien faire fonctionner les voies respiratoires supérieures. Le plus souvent, le nez bouché est causé par un rhume (rhinite ou rhinopharyngite) causé par différents virus, piégés dans les cils présents dans les fosses nasales jouant le rôle de filtre. L’infection virale est à différencier d’une rhinite d’origine allergique à caractère chronique, engendrée par un allergène tels que les acariens, les poils d'animaux, les moisissures ou les pollens au printemps. "Les facteurs environnementaux comme la pollution peuvent déclencher cette sensation de nez bouché, d’autant plus s’il existe une allergie", précise Didier Bouccara ORL.

Le lavage de nez, l’arme fatale

Pour déboucher le nez naturellement en cas de rhume ou de sinusite, les dosettes de sérum physiologique, les sprays dits "hypertoniques", selon leur concentrations en sel, sont des traitements intéressants car "ils permettent de nettoyer le nez de ces impuretés", explique le médecin.

Dès l’arrivée de l’hiver, Jean-Claude Secondé, naturopathe, recommande d’utiliser des sprays de solutions salines le matin et le soir avant le coucher pour un usage préventif (isotonique). La bonne pratique consiste à injecter le liquide, la tête placée en avant dans une narine en bouchant l’autre avec l’index, puis de garder la tête un moment en arrière pour laisser descendre la solution salée au fond de la gorge. Objectif ? Eviter que les germes ne se propagent dans les voies inférieures au niveau des amygdales.

Recette maison contre le nez bouché 

Pour une option maison, on peut opter pour le pot neti. C’est un dispositif sous forme d’arrosoir qui permet, une fois la tête penchée sur le côté, de faire passer un mélange d’eau tiède et d’eau salée d’une narine à l’autre. Il suffit de mélanger une cuillère à soupe de sel (9 grammes) dans de l’eau bouillie refroidie. Le geste sera répété plusieurs fois par jour selon le degré d’intensité du nez bouché. Il faut bien penser à se moucher après l’opération.

L'ostéopathie pour drainer la sphère ORL

Aller chez l’ostéopathe est une option possible, si la gêne respiratoire devient chronique. Des techniques crâniennes qui mobilisent les voies aériennes permettent de drainer la sphère ORL : "Les manoeuvres manuelles au niveau de la face peuvent aider à supprimer les tensions qui limitent la circulation des fluides dans les fosses nasales et les sinus", explique Thomas Ribeyrolles, ostéopathe.

Les huiles essentielles contre le nez bouché

Des sprays à base d’huiles essentielles décongestionnantes comme l’eucalyptus et la menthe poivrée peuvent être utilisés. Mieux vaut se procurer des "flacons prêt à l’emploi en magasins bio ou parapharmacies” pour s’assurer des produits efficaces, bien dosés et de bonne qualité", avance le spécialiste. "En cas de rhume, on ne pense pas toujours à la vitamine C. L’adulte peut se supplémenter à raison d’ 1 g par jour pendant 3 jours"

Enfin, quelques bons gestes complèteront le traitement :

  • Bien aérer son logement;
  • Passer régulièrement l’aspirateur ;
  • Mettre un bol d’eau dans la chambre à coucher pour humidifier l’air ambiant.

"Si la sensation de nez bouché  persiste, il est conseillé de consulter le médecin ORL pour vérifier qu’il n’y a pas une cause locale : traumatisme du nez et de la face, déviation de la cloison nasale, polypes", recommande Didier Bouccara.

Commentaires