Les solutions naturelles contre les acariens

acariens solutions naturelles
acariens solutions naturelles
© Stocklib
Par Dorothée Blancheton publié le
Journaliste indépendante
804 lectures

Que l’on soit allergique ou pas aux acariens, mieux vaut éviter de laisser ces petites bêtes évoluer à leur guise. Pour limiter leur présence, il existe des bons gestes à appliquer au quotidien et des solutions naturelles.

Voilà des invités dont on se passerait bien. Les acariens sont des arachnides microscopiques qui se logent dans les tissus des moquettes, des tapis, de la literie, des doudous... Ils apprécient la chaleur, l’humidité et se nourrissent des peaux mortes, des poils, etc.
Ce ne sont pas les acariens en eux-mêmes qui déclenchent les allergies mais leurs déjections et les particules de désagrégation des acariens morts. Les symptômes d’une allergie aux acariens sont généralement des éternuements, de la toux, les yeux qui pleurent, le nez bouché ou qui coule... Pour limiter la prolifération des acariens chez soi, il existe des solutions naturelles.

1. Une bonne aération

Avant tout, on aère chaque pièce de son logement 30 min par jour, et davantage encore si on réalise des travaux. Les acariens aiment l’humidité et la chaleur. On évite de chauffer son logement au-delà de 20°C et idéalement à 18°C dans la chambre à coucher. On aère les couettes au soleil car les acariens préfèrent l’obscurité.

2. Éviter les plantes

Mieux vaut éviter les plantes d’intérieur notamment dans la chambre à coucher. La nuit, elles captent l’oxygène et rejettent du CO2. Leur humidité et leurs éventuelles moisissures attirent les acariens.

3. Une literie adaptée

On privilégie les sommiers à lattes et les couettes synthétiques lavables. On recouvre celles-ci et les oreillers avec des housses anti-acariens. Même chose pour le matelas que l’on choisit en latex (c’est une matière anti-acarien) : sa housse doit posséder une fermeture éclair et être lavée deux fois par an. On utilise également un drap housse.

4. Un lavage efficace

Idéalement, on lave les draps à 60°C une fois par semaine. On lave les peluches en machine quatre fois par an à 30-40°C et on limite leur nombre sur le lit. « Sur un matelas deux personnes, on peut verser 5 cuillères à café de bicarbonate de soude et laisser pénétrer dans le matelas le matin. Cinq heures après, on passe l’aspirateur pour retirer les acariens. Ça élimine 70 à 80 % des acariens », assure Françoise Couic Marinier*, docteur en pharmacie, spécialiste en aromathérapie et phytothérapie et co-auteure avec Anthony Touboul du « Guide terre vivante des huiles essentielles » chez Terre Vivante.
Les rideaux et vêtements, eux, peuvent être lavés avec 40g de bicarbonate de soude pour 1 litre d’eau selon la spécialiste. Si on réalise un nettoyage à la vapeur des rideaux, l’experte suggère d’utiliser de l’eau distillée d’arbre à thé ou de laurier.

Pour désinfecter les vêtements, on peut aussi mettre 10 gouttes d’huile essentielle (HE) d’Arbre à thé dans le bouchon de lessive. On lave régulièrement les serviettes de toilette.
« Pour les matelas, tapis et coussins, on peut vaporiser 50 ml d’alcool à 70°, 30 gouttes d’HE d’Arbre à thé, 5 ml d’huile végétale de graines de neem et de l’eau distillée jusqu’à 100 ml. On vérifie avant sur une petite surface que ça ne tache pas. L’odeur est forte et peu agréable mais l’intérêt c’est que l’effet dure plusieurs mois. On laisse reposer et on aspire », explique la Dr en pharmacie. Autre possibilité : pulvériser le jus d’un citron dilué dans un litre d’eau (sans la pulpe) sur la literie. On laisse sécher.

5. Un spray assainissant

Il existe des sprays prêts à l’emploi avec des huiles essentielles et de l’alcool pour assainir l’air. Mieux vaut choisir un spray contenant peu d’huiles essentielles, quatre ou cinq, selon le Dr Françoise Couic Marinier. « Lorsqu’il y en a beaucoup, on multiplie les risques d’irritation et les crises d’asthme. Le matin, on pulvérise sa literie. On quitte la pièce. On aère au moins 15 min pour laisser le temps aux huiles essentielles de s’évaporer. On le fait à distance du moment où on se couche. Toutefois, c’est à éviter pour les femmes enceintes, allaitantes, les jeunes enfants et les animaux », précise-t-elle. On peut aussi se lancer dans la fabrication d’un spray fait-maison. Françoise Couic Marinier propose de verser dans un flacon de 100 ml :

  • 30 gouttes d’huile essentielle (HE) de Lemongrass
  • 60 gouttes d’HE de lavande vraie ou officinale
  • 75 gouttes d’HE de Citron
  • 30 gouttes d’HE de Géranium rosat
  • 30 ml de base neutre ou de solubilisant pour HE
  • De l’eau distillée pour compléter jusqu’à 100 ml.

On peut pulvériser tous les deux jours dans la pièce, sur la literie, le canapé... On aspire pour éliminer les acariens tués. Cette recette dépourvue d’alcool et ces HE ne présentent pas de danger. La spécialiste propose une variante avec 15 ml de base neutre et 50 ml d’alcool complété avec de l’eau distillée. En revanche, là il est impératif d’aérer la pièce après avoir pulvérisé le produit.

6. Nettoyer les tapis

Les acariens se nichent facilement dans les tapis et moquettes. On évite donc leur présence autant que possible. Sinon on jette une poignée de gros sel imbibée de 10 gouttes d’HE de Lemongrass ou d’Arbre à thé sur les tapis et moquettes et on aspire. L’astuce du bicarbonate de soude (voir « un lavage efficace ») est également valable ici.

 

En appliquant quelques-unes de ces solutions, votre home sweet home devrait être plus agréable à vivre.

*Son site : www.au-bonheur-dessences.com


Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Huile essentielle Lavande bio
0 avis
FAMILLE MARY
HUILE ESSENTIELLE LEMONGRASS - 10ml
0 avis
DOCTEUR VALNET
HE Geranium Rosat Bio 10 ml
0 avis
DE SAINT HILAIRE