Tomate bio : tous les bienfaits de ce fruit de saison

tomate
Tomate bio : tous ses bienfaits
Par Claire Villard publié le
Journaliste indépendante
280 lectures

Salade, gaspacho, ratatouille… La tomate est l’un des aliments les plus appréciés et les plus consommés à la belle saison. Que contient-elle réellement ? Comment profiter au mieux de toutes ses vertus ? On fait le point avec des spécialistes.

La tomate, riche en vitamines et antioxydants

Comme tous les fruits, la tomate est composée d’eau à 95 %. Elle contient des fibres, autour de 12 grammes pour 100 grammes de produit, soit une quantité plutôt standard pour cette catégorie d'aliment. Parmi ses autres atouts, sa teneur en vitamines, A et C essentiellement. « Ce sont dans les fruits et légumes colorés, rouges et orange qu’on en trouve le plus. La tomate en contient dans des proportions similaires à la carotte, par exemple », détaille Flora Busquet*, diététicienne près de Toulouse. Là où elle se fait plus remarquer, c’est sur sa teneur en antioxydants. Elle devient alors intéressante à plusieurs égards. « Elle contient du lycopène, un antioxydant qui fait office de protection contre les maladies cardio-vasculaires. » Ce nutriment favorise aussi le bronzage en augmentant les défenses de la peau. Et comme la nature est bien faite, les tomates arrivent en même temps que la saison des bains de soleil !

Crue ou cuite ?

Pour profiter au mieux de ses bienfaits, on la consomme de deux manières différentes : « Crue, pour conserver toutes les vitamines, ou cuite si on tient surtout à bénéficier de ses antioxydants, explique Flora Busquet. En effet, le lycopène se libère à la cuisson. Mais attention, l’idéal est d’opter pour une cuisson lente à basse température, pour ne pas dégrader ses minéraux, qui sont solubles dans l’eau. La cuisson à la vapeur reste encore la meilleure. »

Quant aux contre-indications, elles ne sont pas nombreuses. « On la déconseille aux personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable. Dans ces cas-là, il est tout de même possible d’en consommer mais en retirant sa peau et ses pépins et en la cuisant. » D’une manière générale, les personnes sensibles à l’acidité devront veiller à ne pas en abuser. « Idem pour celles qui doivent limiter la vitamine K », ajoute la diététicienne.

Tomate : comment bien la choisir ?

Quant aux variétés à privilégier, c’est une question de goût. Sébastien Faivre est maraîcher et producteur de plants bio en Haute-Garonne, spécialisé en plants de tomates**. « La meilleure tomate, c’est celle qui vient du jardin !, résume-t-il. Aujourd’hui, il y a une grande diversité de goûts et de couleurs. La tomate cerise est très populaire, mais les plus grosses ventes se font sur la cœur de bœuf, puis la cornue des Andes en deuxième position. » Dans tous les cas, il s’agit de la cueillir ou de la choisir sur l’étal de votre primeur à maturité, en veillant à ce qu’elle ne soit pas trop mûre, pour un bon équilibre entre douceur et acidité.

« La tomate est aussi très populaire car elle se cultive facilement. Si les gens doivent planter une seule chose dans leur jardin, ou même sur leur balcon, ils choisiront la tomate », constate le maraîcher. Mais il met en garde sur l’importance de choisir des plants ou des graines bio : « Beaucoup de personnes estiment que si elles cultivent leurs tomates en bio, leurs fruits seront bio. Seulement, les graines conventionnelles sont traitées à la base, et ces traitements systémiques se retrouveront dans les fruits, même si on les fait pousser sans engrais et de la manière la plus naturelle qui soit. »

Dans tous les cas, avant dégustation ou préparation, ne pas oublier de laver chaque fruit à l’eau claire pour les débarrasser d'éventuelles substances indésirables... même si vous avez acheté bio.

*www.flora-diet.fr

**www.mesplantsdetomatesbio.com

Commentaires