Les bienfaits méconnus du jujube

jujube
jujube
© Pixabay
Par Claire Villard publié le
Journaliste indépendante
825 lectures

Récolté en septembre et en octobre, ce petit fruit exotique, parfois appelé « datte chinoise », reste peu connu sous nos latitudes. Pourtant, il est utilisé depuis des millénaires en Asie pour ses multiples vertus. Découvrez-les sans attendre.

Très sucré, le jujube, sous sa forme séchée, entre dans la composition de nombreux mets d’origine nord-africaine et asiatique, que ce soit en pâtisserie ou pour agrémenter certains plats sucrés-salés. Côté saveur, il se rapproche de celle de la datte. Au Maghreb, on produit également un savoureux miel de jujubier qui peut remplacer le sucre ou se déguster tel quel. On peut le manger cru si on apprécie sa texture croquante, ou cuit (en compote par exemple) mais il se consomme le plus souvent séché, auquel cas on prendra soin de le réhydrater quelques minutes dans de l’eau pour lui redonner une consistance agréable sous la dent. Idéal dans une barre de céréales maison, un crumble, une salade...

Les apports nutritionnels du jujube

Côté apports nutritionnels, selon la USDE (United States Department of agriculture), il contient 79 calories pour 100 grammes, 20 grammes de glucides, mais comme tous les fruits, lorsqu'ils sont séchés, leur taux de sucre augmente. Attention donc à ne pas en abuser.
En revanche, il constitue un très bon en-cas grâce à son taux de fibres important (10 grammes pour 100 grammes). Avec 69 mg de vitamine C, soit 77 % des apports journaliers recommandés, le jujube est un fruit qui booste !

À noter également qu’il renferme de l'acide bétulinique et maslinique, des antioxydants qui le rendent bénéfique pour retarder le vieillissement, les maladies cardio-vasculaires et certains cancers.

L'utilisation du jujube en médecine chinoise

Cultivé depuis plus de 4000 ans en Chine, ce fruit occupe une place de choix dans la médecine chinoise. Par extension, on le croise aujourd’hui en phytothérapie où il est parfois considéré comme un « alicament ». Traditionnellement, il est censé tonifier le système digestif, notamment en cas de gastrite, d'ulcère gastro-duodénal, de perte d’appétit. Pour ce type de pathologie, on recommandera d’ailleurs l’infusion ou la décoction des racines plutôt que la consommation des fruits.

Dans la pharmacopée chinoise, il permet aussi d’apaiser certains troubles émotionnels, comme la nervosité, la tendance à la dépression, les sautes d’humeur, l’irritabilité, etc.

Les jujubes séchés peuvent également aider à lutter contre certaines affections respiratoires, telles que la toux, la bronchite, ou même en cas d’enrouement et de petit rhume. On le dit bronchodilatateur, et donc potentiellement un bon allié contre l’asthme. Là encore, on conseillera plutôt une décoction des racines ou des feuilles du jujube.

Le jujube en cosmétique

Riche en eau, le fruit de cet arbre peut jouer un rôle intéressant dans l'hydratation de la peau. On peut ainsi préparer une crème ou un masque de beauté à partir de jujubes. Utilisé régulièrement, il contribue à estomper les rides et les cernes et à lisser la peau du visage. À tester également, l'huile de jujube, extraite du noyau du fruit, qui constitue une huile de beauté précieuse, toujours pour ses vertus hydratantes.
Enfin, on retrouve les feuilles de jujubier sous forme de poudre, appelée poudre de Sidr, qui s'applique sur le visage mais également comme shampooing.

Des contre-indications ?

Comme tout fruit, toute plante, il convient de ne pas abuser du jujube même s'il est plutôt généralement très bien toléré. On fera particulièrement attention en cas de diabète et de surpoids, mais également si on souffre de parasites intestinaux. Parce qu'il tonifie le système digestif, sa consommation excessive peut entraîner des diarrhées ou des ballonnements.

Enfin, avant de profiter des bienfaits des jujubes, n'oubliez pas de vérifier leur provenance. La plupart des fruits qu'on trouve en France sont issus d'exportation. Mais heureusement, il existe quelques producteurs dans le sud de la France, qui sans doute vont contribuer à faire parler de ce fruit qui gagne à être connu.