Les 5 bienfaits du melon pour la santé

Morceaux de melon sur une planche à découper
Les 5 bienfaits du melon pour la santé
Par Caroline Perrichon et Adèle Ndjaki publié le
Modifié le
241021 lectures

En entrée ou en dessert, le melon se déguste sans modération. A la fois rafraîchissant et sucré, ce produit phare de l'été est bon pour la santé. Raison de plus pour se faire plaisir !

Contrairement aux idées reçues, le melon n’est pas un fruit. Il appartient à la famille des cucurbitacées, comme la courgette ou le potiron, ce qui fait de lui un légume. Cette filiation ne l’empêche pas d’être sucré, peu calorique et surtout plein de vertus pour notre santé. Découvrez ses principaux bienfaits.

1. Le melon prend soin des yeux et de la peau

Le melon figure dans le top des aliments les plus riches en bêta-carotène (30µg/100g), avec la carotte, la mangue et l’abricot. Le bêta-carotène transformé en vitamine A dans notre organisme, se révèle être un antioxydant intéressant pour notre vision puisqu’il protège la rétine et améliore la vision nocturne. Le bêta-carotène est aussi l’allié de notre peau. En effet, cette molécule permet le renouvellement des tissus. Agissant comme un réel protecteur, le bêta-carotène contribue à la cicatrisation des plaies. Toutefois, attention aux idées reçues ! Le bêta-carotène ne favorise pas le bronzage et ne protège pas le corps des effets des ultraviolets (UV) tels que les coups de soleil et cancers cutanés.

2. Le melon freine la progression de l’arthrite

Sa teneur en bêtacarotène nous protègent également de l’arthrite inflammatoire.  Il est donc conseillé d’en consommer pour freiner la progression de l’arthrite.

3. Le melon réduit les risques de cancers

Selon plusieurs études, consommer des aliments renfermant des caroténoïdes comme le melon, réduirait le risque de cancer. C’est notamment le cas du melon oriental, qui contribuerait à prévenir le cancer grâce à ses effets antimutagènes et antioxydants. Une alimentation naturellement riche en caroténoïdes pourrait réduire le risque de développer un cancer de la gorge, de la bouche, de l’œsophage et des poumons chez les non-fumeurs. En outre, les hommes peuvent observer une réduction de leur cancer à un tiers grâce à une consommation de supplément combiné (120 mg de vitamine C, 30 mg de vitamine E, 6 mg de bêta-carotène, 100 µg de sélénium et 20 mg de zinc).

4. Le melon diminue la rétention d’eau

Le melon a des propriétés diurétiques. Il est particulièrement bien pourvu en sels minéraux, potassium (237mg/100g), calcium (6mg/100g) et également chargé en eau (91,9 g/100g). Ses propriétés aident à éliminer l'eau en excès et empêche les gonflements liés à la rétention d'eau dans les tissus.

5. Le melon fait baisser l’hypertension

Sa teneur en potassium (237mg/100g) permet aussi de rééquilibrer une alimentation trop riche en sodium, bien souvent responsable de l’hypertension. En effet de nombreuses études ont montré qu’une alimentation riche en potassium permettait de réduire les risques d’hypertension. Notez que la moitié d’un petit melon représente 20 % des apports journaliers recommandés en potassium.


Les idées reçues sur le bêta-carotène

Prendre du bêta-carotène en supplément à haute dose serait l’idéal ? C’est faux ! Une étude a démontré qu’une telle pratique pouvait conduire à un risque de cancer pour les jeunes fumeurs. Privilégiez sans hésiter un apport de bêta-carotène via l’alimentation.

Source(s):