Une alimentation trop riche en graisse provoque un déséquilibre de la flore intestinale

un repas de type fish and chips
Une alimentation trop riche en graisse provoque un déséquilibre de la flore intestinale
Par Donna So publié le
5376 lectures

D’après une étude de l’Institut Pasteur, manger trop gras entraîne un déséquilibre de la flore intestinale. Les chercheurs ont mis en évidence ce lien sur le microbiote de souris, qui peut également s’appliquer sur le microbiote humain.

Une alimentation déséquilibrée et des changements alimentaires peuvent entraîner des dérèglements de notre flore intestinale et avoir des répercussions sur notre santé. Les chercheurs de l’unité de Pathogénie microbienne moléculaire (Institut Pasteur) ont démontré qu’une alimentation riche en graisse modifient l'organisation des communautés de bactéries et transforme l’intestin grêle.

L’excès de gras perturbe les bactéries de l’intestin grêle

Pendant un mois, certaines souris ont reçu une alimentation ordinaire tandis que les autres ont adopté un régime alimentaire composé à 70% de lipides. Les chercheurs ont par la suite identifié les différentes espèces de bactéries afin de suivre l’évolution de la composition du microbiote, notamment au niveau de l’intestin grêle car “c’est à cet endroit que nous avons observé les variations les plus flagrantes” explique Thierry Pédron, ingénieur de recherche.

Un mois seulement après le début de ce nouveau régime riche en graisse, nous avons constaté des changements dans la composition du microbiote. Certaines espèces bactériennes proliféraient tandis que d’autres diminuaient, l’espèce Candidatus arthromitus ayant même complètement disparu”.

Les chercheurs ont pu constater une réorganisation des bactéries ainsi qu’une transformation du petit intestin. L’excès de lipides entraîne une chute de la production de peptides antimicrobiens , des protéines qui défendent l’organisme contre les maladies et bactéries, et que la couche protectrice de mucus s’affinait. Mais, les chercheurs ont pu également constater que le retour à un régime alimentaire équilibrée annulait tous les changements engendrés par l’excès de matières grasses.

Des aliments pour préserver la flore intestinale

La flore intestinale est un véritable écosystème qui joue un rôle essentiel dans la protection et le fonctionnement de notre organisme ainsi que dans la digestion. Ce sont des milliards de bactéries qui vivent en équilibre et c’est cet équilibre qui assure le bon fonctionnement de l’organisme. Lorsque ce microbiote est déséquilibré, le système immunitaire est affaibli et l’organisme est exposé à des bactéries pathogènes, des virus et des toxines. Son dérèglement peut également engendrer l'apparition de certaines maladies comme le diabète de type 2, l’obésité et la dépression.

Il existe des aliments dont les propriétés permettent de préserver cette flore intestinale :

• Les aliments probiotiques contiennent des ferments bactériens bénéfiques aux organes intestinaux. On les retrouve dans les yaourts, le lait fermenté, le kéfir, la levure de bière, le pain au levain, le seitan, la choucroute, le kombucha.
• Les aliments prébiotiques sont riches en fer et sont d'excellentes défenses contre les bactéries pathogènes. On les retrouve dans l’ail, l’oignon ou l’asperge.
• Les aliments riches en oméga-3 sont à privilégier car ils sont sources de “bonnes graisses”, car elles sont indispensables au bon fonctionnement des cellules et des organes. On les trouve dans les huiles végétales (olive, colza), les poissons gras (saumon, sardine, maquereau), l’avocat, l’oeuf ou les fruits oléagineux.
 

Commentaires