Levure de bière : tous les bienfaits de ce complément alimentaire naturel

Levure de bière
Levure de bière
Par Manon Laplace et Elodie-Elsy Moreau publié le
Modifié le
124695 lectures

Près de la moitié des Français ont déjà consommé des compléments alimentaires. Les femmes en particulier. Tant pour ses visées thérapeutiques que cosmétiques, la levure de bière est plébiscitée par de nombreux consommateurs. On fait le point sur ses bienfaits et on démêle le vrai du faux.

La levure de bière, c'est quoi ? 

En dépit de son nom, la levure de bière n’est pas extraite de la fameuse boisson alcoolisée. La levure de bière est constituée de champignons microscopiques unicellulaire, non pathogènes pour l'organisme, appelés saccharomyces cerevisiae. Bien au contraire, il s’agit d’une source non négligeable de vitamines, d’oligoéléments et d’acides aminés essentiels. Il est souvent dit que cette richesse confère à la levure de bière une action renforçatrice sur l’ensemble de l’organisme.

La levure de bière se multiplie au contact de l’air et du sucre, transformant ce dernier en gaz carbonique et en eau. En l’absence d’air (en milieu « anaérobie »), ce champignon produit une réaction chimique qui libère de l’éthanol et du dioxyde de carbone. C’est ainsi que l’on fabrique la bière, par exemple.

Il s’agit d’une matière vivante que l’on considère comme un aliment probiotique. En d’autres termes, la levure de bière favorise le développement des bonnes bactéries du conduit intestinal et contribue à l’équilibre de la flore intestinale. Une action précieuse lorsque l’on sait les qu’une flore intestinale déréglée affecte l’ensemble du système immunitaire.

On distingue deux types de levures de bière :

  • La levure dite inactive (ou morte)
    Celle-ci est chauffée à plus de 40 degrés, tuant ainsi les champignons qui la composent, et entre dans la composition de l’alcool. 
  • La levure active
    Non chauffée, son action probiotique est encore effective. Grâce à un processus de déshydratation à basse température, les micro-organismes qu’elle contient restent vivants dans la matière sèche. Elle se consomme en complément alimentaire sous forme de gélules, de comprimés ou de paillettes. Côté calories, la levure de bière comporte près de 320 calories pour 100 g. Toutefois, une seule prise sous forme de complément alimentaire correspond environ à 5 g, soit 16 calories

Des qualités nutritives exceptionnelles

La levure de bière est très riche en nutriments. C'est une excellente source de protéines (42 g pour 100 g), un concentré de vitamines B, de minéraux et d’oligo-éléments (phosphore, zinc, calcium, fer, magnésium, cuivre, potassium…). Elle contient également 16 acides animés, dont l’intégralité de ceux que l’organisme ne peut synthétiser seul, dits acides aminés essentiels. Même lorsqu’elle est inactive, la levure de bière conserve la plupart de ses propriétés nutritionnelles.

A quoi sert la levure de bière ? 

Polyvalente, la levure de bière possèderait de nombreux bienfaits et permettrait  de soulager de nombreux maux comme : 

Lutter contre la fatigue

Très riche en vitamines du groupe B, en acides aminés ainsi qu’en calcium, cuivre, fer, magnésium, phosphore, potassium et soufre, la levure de bière pourrait renforcer le système immunitaire, améliorer le tonus et permettre de lutter contre la fatigue et le surmenage.

Améliorer la digestion

La levure de bière est particulièrement indiquée pour ceux dont système digestif serait quelque peu capricieux. Les microchampignons qui la composent facilitent la digestion et atténuent les sensations de ballonnement, les diarrhées ou les colites. Son action rééquilibrante pour la flore intestinale et ses propriétés anti-ballonnement valent à la levure de bière d’être reconnue comme une allié ventre plat.

Apaiser les nausées

De la même façon qu’elle améliore le confort digestif, la levure de bière participe à calmer les nausées. Elle est notamment appréciée des femmes enceintes pour pallier les nausées et vomissement liés à la grossesse.

Renforcer les cheveux et les ongles

La levure de bière favorise la synthèse de la kératine, protéine qui est le constituant principal de la fibre capillaire, mais aussi des ongles. En complément alimentaire, elle permet de renforcer les cheveux secs et abîmés. En plus de contribuer à la santé du cheveu, la levure de bière en accélère la pousse. Elle est également efficaces pour les ongles fragilisés et cassants.

Soigner l’acné

Tant en usage interne qu’externe, la levure de bière permet de lutter contre l’acné. Son action rééquilibrante et purifiante permet de réguler la production de sébum. Particulièrement indiquée pour les peaux grasses, elle s’utilise notamment en masque. Sur l’ensemble du visage ou les zones acnéiques à traiter, on applique un mélange d’eau tiède et de levure de bière que l’on rince après avoir laissé agir une vingtaine de minutes.

La Commission E, organisme créé en 1978 par le gouvernement allemand pour réviser les phytomédicaments a validé l’usage de la levure de bière pour traiter l’acné chronique, les furoncles à répétition (furonculose) et également la perte d’appétit. Par ailleurs, l'une de ses souches appelée Saccharomyces cerevisiae  boulardii, peut être utilisée comme médicament pour plusieurs maladies gastro-intestinales ou encore pour réduire le risque de diarrhées associé aux antibiotiques selon une étude parue en 2015. 

Toutefois, notons que, mise à part les bienfaits reconnus sur le plan nutritionnel, les autres bénéfices font débat dans la littérature scientifique. C’est pourquoi, en 2012, les autorités de santé européennes ont interdit plusieurs allégations santé relatives à la levure de bière et certains de ses extraits précise le site vidal.fr.

Comment prendre de la levure de bière ?

Les cures de levure de bière durent généralement de un à trois mois, à renouveler éventuellement une fois dans l’année. En usage interne, pour un adulte, la posologie est de 2 g à prendre 3 fois par jour au cours des repas. Pour un enfant, la posologie est au maximum de 2 g.

On peut la consommer sous forme de comprimés, de gélules ou de sachet de poudre, à prendre avec un verre d’eau au cours des repas. Pour profiter de l’action des micro-organismes vivants qui la composent, il faut éviter de l’absorber avec des boissons trop chaudes.

En paillettes, la levure de bière peut être additionnée à des plats tièdes, des salades, des yaourts… On ajoute 2 ou 3 cuillères à café maximum par jour à son alimentation. 

Comment conserver la levure de bière ?

La conservation de la levure de bière dure très facilement plusieurs mois, à condition d'être dans une boîte hermatique, ou dans un flacon, à l'abri de la chaleur et de l'humidité.

Levure de bière : les précautions d'emploi

Certaines personnes peuvent y être intolérantes. Auquel cas, la prise de ce complément alimentaire peut entraîner les effets contraires de ceux escomptés,  entraînant troubles digestifs et flatulences. C'est notamment le cas des personnes souffrant de MICI (maladie de Crohn, intestin irritable...). On le déconseille également aux personnes intolérantes ou allergiques au gluten. La levure de bière vivante est également déconseillée aux personnes immunodéprimées ou sous chimiothérapie (risque de septicémie). 

Par ailleurs, la levure de bière est contre-indiquée chez les personnes suivant un traitement antidépresseur, notamment à base d’IMAO ou des antalgiques (mépéridine, péthine) : il y a en effet un risque d’hypertension artérielle brutale.

Dans tous les cas, pour éviter toute interaction indésirable avec un traitement médicamenteux, demandez l'avis de votre médecin ou d'un spécialiste avant d'en consommer pour limiter les éventuels désagréments.
Un réflèxe à prendre avant la prise d'un complément alimentaire en général. Car si 46 % des Français ont déjà consommé ce type de produit, ils ignorent parfois leurs possibles effets indésirables ou le dosage le plus adapté. 

Levure de bierre, levure de boulanger et levure chimique

Comme la levure de bière, la levure de boulanger est issue de souches de Saccharomyces cerevisiae. Mais elle contient moins d'acides gras notamment. 

Par abus de langage, on appelle « levure chimique » la poudre servant à faire lever les pâtisseries, les gâteaux... Il ne s’agit pourtant que d’un mélange de bicarbonate de soude et d’additifs dont le mode d’action n’a rien de commun avec celui de la levure de bière.

Source(s):

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :