10 résolutions pour une année 2019 plus éco-responsable

Résolutions éco-responsables
Résolutions pour une année plus éco-responsable
Par Dorothée Blancheton publié le
4015 lectures

Quoi de neuf pour 2019 ? Si vous cherchez de quelle manière agir positivement pour la planète et la société cette année, ces 10 résolutions sont faites pour vous. Elles vous aideront à adopter une attitude plus éco-responsable.

Je répare mes affaires

Votre lecteur radio est tombé en panne. Vous allez le mettre à la déchetterie et en acheter un autre. Stop ! Il se peut qu’une petite réparation suffise à le remettre en selle ! Pour vous aider, vous trouverez des sites Internet, comme commentreparer.com, proposant des guides pratiques. Les internautes s’y entraident pour réparer leurs biens. Vous préférez une aide en face à face ? Des associations ou fondations vous mettent en relation avec des bricoleurs initiés. C’est le cas par exemple des Repair Cafés, présents un peu partout en France et dans le monde. Les outils et matériels y sont accessibles à tous gratuitement. Les experts vous conseillent pour réparer toutes sortes de biens : meubles, vélos, jouets, vêtements… Vous limitez ainsi les déchets et la surconsommation.

Je donne une seconde vie à mes objets

Les ressourceries ou recycleries collectent les objets dont vous ne vous servez plus, les réparent, les relookent et les revendent. Le principe fonctionne également avec la vaisselle, même dépareillée. Vous donnez une seconde vie à vos objets et aidez ainsi à limiter les quantités de déchets et leur traitement. Vous faites également une bonne action puisque les recycleries emploient généralement des personnes en insertion.
Quant aux vêtements que vous ne portez plus, vous pouvez toujours les offrir directement à des personnes dans le besoin, les déposer dans des bornes Le Relay ou auprès d’associations.

Je limite ma consommation en électricité

Selon l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), la consommation d’électricité pour les petits appareils électroménagers a doublé en l’espace de vingt ans. Quelques gestes simples peuvent réduire ces dépenses. Lavez, par exemple, votre linge à basse température et pendant les heures creuses. Utilisez le programme "éco", remplissez le tambour et séchez autant que possible le linge à l’air libre. Nettoyez les filtres de vos appareils. Concernant votre réfrigérateur, évitez de le placer à proximité d’une source de chaleur et laissez l’air circuler autour (prévoyez au moins 10 cm au-dessus et derrière l’appareil). Ne laissez pas la porte ouverte trop longtemps. Sachez également que les réfrigérateurs américains qui distribuent des glaçons consomment deux fois plus qu’un réfrigérateur classique. Enfin, pour faire bouillir de l’eau dans une casserole, couvrez celle-ci avec un couvercle. Vous consommerez ainsi 4 fois moins d’énergie !
Pour aller plus loin dans cette démarche et réduire vos dépenses en électricité, vous pouvez consulter le guide gratuit de l’Ademe.

Je réduis mes dépenses en eau

A la maison, faites la guerre au robinet qui coule pendant que vous vous lavez les dents ou vous savonnez les mains. Préférez les douches aux bains, moins gourmandes en eau. Equipez votre douche d’un mitigeur thermostatique pour ne plus avoir à régler la température de celle-ci. Vous pouvez également installer des réducteurs de débit sur vos robinets et opter pour des toilettes avec une chasse d’eau à double commande. Lorsque vous lavez vos légumes, faites-le au-dessus d’une bassine, l’eau vous servira à arroser votre jardin. Vous pouvez également installer un récupérateur d’eau de pluie à l’extérieur. Celui-ci vous permettra d’arroser vos fleurs, fruits et légumes ou bien encore de laver votre voiture en économisant l’eau.

Je supprime mes mails

Saviez-vous que les mails engendraient du CO2 ? Difficile de se passer des nouvelles technologies, mais il est possible de réduire leur impact. L’Ademe recommande ainsi de limiter autant que possible le nombre de destinataires pour chaque envoi de mail. "Les scenarii ont mesuré la différence d’impact de l’envoi d’un courriel de 1 Mo à 1, 2 ou 3 destinataires. Environ 6 g équivalent CO2 supplémentaires sont émis pour chaque destinataire supplémentaire, ce qui représente environ 44 kg équivalent CO2 par an et par employé", précise l’Agence dans une analyse datant de 2011. De même, conservez uniquement les mails utiles dans votre messagerie, triez et nettoyez régulièrement votre boîte mail pour limiter les quantités d’informations transmises et stockées sur les serveurs.

J'adopte la mobilité verte 

Dans la mesure du possible, mieux vaut prendre son vélo, ses rollers, sa trottinette ou les transports en commun (car, bus, train…) pour réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. Sinon, faites du covoiturage. Vous partagerez les frais et ferez de nouvelles rencontres tout en limitant votre impact sur l’environnement.

Je cours écolo

Cette année, vous avez décidé de vous remettre au sport, au footing plus particulièrement. Munissez-vous de gants et d’un grand sac poubelle, ils vous permettront d’optimiser vos sorties en ramassant les déchets croisés sur votre route. Cette activité tendance et responsable, venue de Suède, s’appelle le plogging.
Le 12 mai 2019, le marathon international de Namur, en partenariat avec Can-Guru et Wallonie Plus Propre, organise d’ailleurs à la veille du marathon un plogging.

J’évite les emballages inutiles

Les emballages pour les produits alimentaires, cosmétiques, ménagers et autres représentent une vraie source de déchets et de pollution. Pour y remédier, à votre hauteur, vous pouvez, par exemple, réaliser vos achats dans des épiceries en vrac. Vous prenez les quantités que vous désirez et vous vous dispensez d’emballages superflus.
Vous pouvez également prendre l’habitude de sortir avec un sac en tissu dans lequel vous pourrez transporter vos achats. A la maison, les bocaux en verre vous seront bien utiles, par exemple, pour stocker vos denrées.

Je fais mes produits d’entretien moi-même

Lessive, nettoyant pour les vitres, les sols… Il est tout à fait possible de trouver une alternative écologique et économique aux produits ménagers industriels. Et si cette année, vous les réalisiez vous-mêmes ? Les recettes de grands-mères se basent sur des produits phares comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, le savon de Marseille ou bien encore le savon noir. Une fois vos recettes fétiches trouvées, il ne vous faudra que quelques minutes pour réaliser des produits efficaces.

Je choisis un moteur de recherche écolo

Vous utilisez un moteur de recherche classique comme Google ou Bing ? Et si vous le troquiez contre un moteur plus éco-responsable ? Ceux-ci, outre leur capacité à vous fournir une information, vous permettent de faire un geste pour la planète. Ainsi, Ecosia, par exemple, reverse 80 % de ses bénéfices publicitaires pour planter des arbres à travers le monde. Sur le même principe, Lilo permet de financer l’une des associations ou Organisation Non Gouvernementale (ONG) recensée et de participer à une action sociale ou environnementale… Un simple clic qui fait le bien autour de vous !

Commentaires