Lait maternel : les 7 supers pouvoirs gratuits de l'or blanc

lait maternel
lait maternel : ses pouvoirs
© Stoklib
Par Marianne Morizot publié le
Journaliste indépendante
En collaboration avec Carole Hervé, consultante en lactation
648 lectures

Qualifié parfois d'or blanc, le lait maternel a de nombreuses vertus "soignantes". Pas question de le jeter, il peut toujours servir à quelque chose... et pour toute la famille ! Explications avec Carole Hervé, consultante en lactation, certifiée IBCLC à Paris.

1. Un remède naturel contre l'épisiotomie

Bonne nouvelle, les propriétés du lait maternel agissent aussi en milieu « humide ». Par exemple, en cas de déchirure ou d'épisiotomie. Il est d’ailleurs cité dans le rapport de la sage-femme Chantal Fabre-Clergue sur la prise en charge de la cicatrisation du périnée.
Mais ce n'est pas tout : il s'agit d'une véritable soin pour les jeunes mamans. Vous avez débuté l'allaitement et des crevasses vous font souffrir ? Inutile d'acheter une crème spécifique.

Conseil de pro : faites un pansement au lait maternel en imbibant des compresses que l’on applique sur le mamelon abîmé et que l’on recouvre ensuite de film alimentaire.

2. Une lotion pour lutter contre les petits problèmes de peau

Sachez que le lait maternel contient de l’acide laurique, un acide gras permettant de lutter contre les problèmes de peau. On applique quelques gouttes directement sur le bouton.
L'or blanc serait aussi efficace sur les éruptions cutanées de toute la famille, telles que l’acné du nourrisson ou la varicelle. Il suffit d'imbiber des compresses et de tamponner les boutons. 
Il sera aussi d'un grand secours pour soulager l'érythème fessier de bébé. 
Les fesses rouges, un jour ou l'autre vous y aurez droit ! Avant de vous précipiter et d’acheter en pharmacie des crèmes avec une composition pas toujours très "propre", enduisez simplement les fesses de votre bébé avec du lait maternel, puis laissez sécher à l'air libre.
Il est aussi possible de réaliser un cataplasme avec de l'argile blanche en poudre (environ 5 € le sachet en magasin bio) mélangée à du lait maternel. A appliquer sur le siège de bébé en couche épaisse. Un remède efficace et 100 % naturel qui a fait ses preuves !

3. Un nettoyant pour remplacer le sérum physiologique

Vous n’avez pas de sérum physiologique sous la main et votre bébé a des saletés dans les yeux ? Il suffit de lui verser quelques gouttes de lait directement dans l’œil. « C’est aussi un remède naturel de première intention en cas de conjonctivite purulente, d’orgelet ou de simple irritation oculaire, mais également pour nettoyer le nez du tout-petit et même ses oreilles », souligne la consultante en lactation. Le secret ? Le lait maternel est un concentré anti-inflammatoire et anti-infectieux.

Astuce de pro : utilisez une pipette de sérum physiologique vide pour injecter plus facilement le lait maternel.

4. Un soin pour les p'tits bobos de toute la famille

Calmant, cicatrisant, hydratant, antiseptique, anti-infectieux… l'or blanc soigne (presque) tous les petits bobos du quotidien. Il ne faut pas hésiter à en garder toujours un petit pot au frais (ou au congélateur) et en appliquer directement sur la peau en cas de brûlures légères, coups de soleil, coupures superficielles, égratignures, écorchures, griffures ampoules, irritations…

5. Un lavant tout doux pour la peau délicate de bébé

Il vous reste du lait maternel que vous ne pouvez plus donner à votre bébé, car il a déjà été réchauffé par exemple ? Et si vous le transformiez… en savon ! Parfait pour laver en douceur le corps de votre tout-petit (et de toute la famille), avec des ingrédients sains et à moindre coût !

La recette :

Faites fondre dans une casserole le savon de Marseille et le lait à feu doux. Puis, ajoutez l’huile de coco. Versez la préparation dans des petites moules et laissez reposer quelques heures au frais pour que cela fige. Puis, démoulez et laissez sécher vos savons dans un endroit frais et sec pendant 1 mois, avant de les utiliser.

Astuce : vous pouvez aussi simplement verser le lait non consommé par votre bébé dans le bain, surtout si votre eau est calcaire. Parfait pour hydrater sa peau, façon « Cléopâtre ».

6. Un anesthésiant naturel pour les poussées dentaires

A l’arrivée des premières dents, inutile d’investir dans des gels ou des hochets que l’on place au frais pour soulager les poussées dentaires.

Astuce : pour un effet « froid anesthésiant » sans dépenser un sou, on verse du lait maternel dans le bac à glaçons et on le met au congélateur. Il suffira ensuite de démouler un cube de « lait glacé » pour le donner à son tout-petit.

7. Un ingrédient de premier choix pour les premiers plats de bébé

A l’heure de la diversification, le lait maternel peut aussi rentrer dans la préparation des plats pour bébé. Inutile donc d’acheter du lait artificiel pour faire une polenta, une purée fluide ou une crème « maison ». Il suffit de remplacer la dose de lait de vache par votre lait.

 

A lire : « Mon allaitement sur mesure », (éd. Albin Michel), de Carole Hervé, consultante en lactation certifiée IBCLC à Paris.  Pour en savoir plus, www.questiondallaitement.com

 

Commentaires