Onychomycose : les remèdes naturels pour traiter les mycoses des ongles

mycose ongle pied
mycose ongle
© Stocklib
Par Isabelle Frenay publié le
Journaliste santé, auteure et sophrologue
En collaboration avec Angélique Bigot, naturopathe, spécialiste de l'épiderme
12171 lectures

Les mycoses des ongles, appelées “onychomycoses”, plus fréquentes chez les sportifs et les personnes âgées, surviennent après la contamination de la peau ou d’un ongle par des champignons. Dès les premiers signes, des soins antifongiques naturels peuvent traiter l’infection efficacement sans tarder. A l’approche des beaux jours, Angélique Bigot, naturopathe, spécialiste de l'épiderme, explique les bons gestes à effectuer.

Avec près de 10 % de la population touchée, les mycoses des ongles sont plus fréquentes que l’on croit. Lorsque l’ongle est infecté, on remarque à l’œil nu, un changement de couleur- jaunissement ou blanchiment- d’aspect et parfois un décollement si l’infection a progressé. Dans ce cas, il est possible de ressentir une douleur. En cause : des champignons tels que les dermatophytes ou le candida albican qui ont attaqué la peau, les muqueuses et se développent sous les ongles des pieds ou les ongles des mains.

L’eau, l’humidité et la transpiration favorisent leur apparition. C’est pourquoi les sportifs et les personnes qui marchent pieds nus dans des zones humides (piscines, saunas, salle de sport) sont particulièrement concernés par cette infection. Cependant, certains individus sont y plus sujets. "Certaines personnes héritent d'une immunité faible à moyenne et ont des prédispositions à déséquilibrer plus facilement leur microbiote intestinal", explique Angélique Bigot, naturopathe, spécialiste de l’épiderme. Leur constitution de base les expose par exemple à une vitalité faible à moyenne, une carence en neurotransmetteurs, un apport en micronutriments trop faible et une mauvaise adaptation au stress et à l'anxiété, poursuit l’experte.

Antibiotiques, stress et pilule contraceptive : des facteurs favorisants

Parmi les autres facteurs favorisant les mycoses, on retrouve "l'usage abusif des antibiotiques qui modifient la flore intesti­nale, une alimentation moderne riche en sucre raffiné, des déficiences nutritionnelles (fer et acide folique), la pilule contraceptive provoquant une hyperoestrogénie fa­vorable à la croissance du Candida, le stress émotionnel provoquant un déséquilibre hormonal, les troubles digestifs chroniques", détaille Angélique Bigot.

Un facteur aggravant, beaucoup moins connu, est le non respect du PH de la peau, naturellement légèrement acide et situé entre 5,5 et 5,6. La naturopathe souligne que "la plupart des produits que nous achetons dans le commerce, bio ou non, ont un pH à 7 (dit neutre), qui est nocif pour le bien-être de la peau".
Pour que le microbiote cutané soit de bonne qualité et le film hydrolipidique bien présent, autrement dit la crème de jour parfaite, il faudrait apporter un pH situé entre 5,5 et 5,6 à la peau. La mention "PH physiologique" inscrite sur certains produits correspond à ce niveau d’acidité.

Mycoses des ongles : comment les traiter ?

Si la mycose apparaît pour la première fois, il est possible de se traiter seule. Angélique Bigot conseille d’appliquer directement sur la région infectée -peau ou ongle- 2 ou 3 gouttes d'huile végétale de germe de blé auxquelles on ajoute une goutte d'huile essentielle de Tea tree. Pour les mycoses récidivantes, la spécialiste préconise la formule à base d’huiles essentielles suivantes : Cèdre, Lavande aspic, Tea tree.

Dans un bol, versez une goutte de chaque huile essentielle et une cuillère à soupe de yaourt. Diluez avec une cuillère à café d’eau et appliquez sur la région infectée. "En cas d'infections récurrentes, envisagez l'abandon des contra­ceptifs oraux", souligne la naturopathe qui ajoute cette ordonnances spécifique :

Le mélange anti-mycose à mettre dans un flacon

  • Huile essentielle de Laurier noble : 3 ml
  • Huile essentielle de Lavande vraie : 3 ml
  • Huile essentielle de Thym à thymol : 3 ml
  • Huile essentielle de Cannelle de Chine : 1 ml

Posologie : 2 à 3 applications locales par jour jusqu’à disparition complète.

Si l'infection est installée, n’hésitez pas à consulter un dermatologue ou un podologue. "Si la personne a déjà eu des mycoses aux ongles mais aussi des mycoses urogénitales ou vaginites, je conseille de consulter un naturopathe", précise Angélique Bigot.

15 bonnes pratiques quotidiennes pour prévenir les mycoses des ongles 

  1. Bien se sécher les pieds et les espaces entre les orteils
  2. Changer de serviette chaque jour
  3. Ne pas utiliser la serviette de quelqu’un de son entourage
  4. Garder ses ongles courts et propres
  5. Désinfecter son matériel de soin (coupe-ongles et limes notamment).
  6. Stériliser ou jeter les sous-vêtements qui ont été portés pen­dant une infection : un lavage à la machine n'est pas suffisant, il faut bouillir les sous-vêtements.
  7. Changer de chaussettes quotidiennement (les choisir en coton)
  8. Porter des chaussures à sa taille
  9. Changer de chaussure en cas de sport
  10. Éviter les collants et les pantalons serrés
  11. Ne pas mettre de vernis sur un ongle infecté
  12. Porter de sandales dans des lieux humides: piscines/hammam/sauna
  13. Consommer des probiotiques
  14. Réduire sa consommation de sucre et d'alcool

  15. S'assurer que son partenaire n'est pas infecté

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Arbre à thé
0 avis
DOCTEUR VALNET
HE CÈDRE DE L'ATLAS – 10ml
0 avis
LA VIE CLAIRE