Comment activer le nerf vague, le super allié santé ?

nerf vague
nerf vague
© Stocklib
Par Annie Casamayou publié le
Naturopathe
5054 lectures

Le nerf vague remplit de multiples fonctions et il a des effets puissants sur la santé physique, mentale et émotionnelle. Tout se joue à un niveau inconscient, mais il est aussi possible de l’activer consciemment et facilement pour faciliter la détente et le bien être.

Qu’est ce que le nerf vague ?

C’est le plus long nerf du corps. Il est appelé ainsi parce qu’il erre comme un vagabond dans tout l’abdomen, connectant le cerveau aux intestins, en passant par les poumons, le cœur, le foie, la rate et l’estomac. Il est l’acteur principal du système nerveux parasympathique, celui qui permet de modérer le rythme cardiaque et de détendre les poumons après un effort, d’initier la digestion, de favoriser le retour au calme après un stress… des processus réparateurs régulés en permanence par le corps sans que l’on sent rende compte.

Ce que le nerf vague a de particulier, c’est qu’il ne se contente pas de véhiculer les influx calmants du cerveau vers les organes profonds : 80 % de ses fibres sont consacrées aux informations que les organes remontent au cerveau sur leur état mécanique ou chimique. Cette connexion est cruciale car elle donne au nerf vague le pouvoir de réduire le niveau inflammatoire du corps. Or, on sait aujourd’hui combien l’inflammation joue un rôle prépondérant dans les maladies chroniques et le vieillissement. En d’autres termes, plus votre nerf vague est actif, plus votre vitalité et votre santé physique s’améliorent.

Ce n’est pas tout, les chercheurs ont aussi découvert que le nerf vague modifiait l’activité de certaines zones du cerveau et favorisait les émotions positives, la curiosité, l’ouverture aux autres, la résilience… en somme, tout ce qui est nécessaire à un véritable bien être corps-esprit.

Comment prendre soin du nerf vague ?

Si vous souffrez d’anxiété, de difficultés cognitives, de fatigue, de problèmes intestinaux, de dépression ou d’une maladie aggravée par l’inflammation, il se pourrait bien que cela provienne d’un manque de tonus du nerf vague.

C’est un grand sensible : s’il perçoit une menace, il réduit automatiquement son activité. En premier lieu, pour relancer son activité, il faut veiller à éviter les stress de tous types. Il y a bien sûr le stress nerveux, mais aussi les stress physiques : la sous-respiration, les manques de nutriments, en particulier magnésium et potassium, l’excès de sucre, le stress oxydatif, l’immobilité, les mauvaises postures, le manque de sommeil, etc.

Ensuite, des gestes très simples augmentent le tonus du nerf vague à condition de les pratiquer régulièrement : s’étirer, bailler, respirer profondément, serrer un ami dans les bras, rire à gorge déployée, méditer… tout ce qui procure un sentiment de douceur et de paix.

3 moyens faciles de renforcer son nerf vague

Respirer correctement

Cela ne semble pas grand-chose, mais respirer correctement est sans conteste le meilleur moyen d’activer le nerf vague. En fait, les chercheurs sont persuadés que si le yoga et la méditation ont des effets si bénéfiques tant sur la santé physique que sur les capacités cognitives, c’est grâce à l’augmentation de l’activité du nerf vague qui intervient dès lors que l’attention se focalise sur la respiration et qu’elle se régule. Essayez assis le dos droit l’une de ces techniques au moins 5 min par jour, plus souvent si possible :

La respiration abdominale profonde 

Inspirez par le nez en gonflant uniquement le ventre et expirez par le nez en laissant le ventre revenir en place et le sternum s’abaisser.

La respiration Ujjayi

Inspirez et expirez par le nez en serrant légèrement la glotte, comme si vous respiriez à travers une petite ouverture, cela fait un petit bruit.

La cohérence cardiaque 

Respirez par le nez sur un rythme de 5 secondes : 5 secondes d’inspiration, puis 5 secondes d’expiration.

Chanter

En chantant, l’on active mécaniquement les cordes vocales, lesquelles sont connectées par le nerf vague. Fredonner, chanter seul sous la douche ou au sein d’une chorale stimule donc le nerf vague. Le fameux son OM ou AUM des bouddhistes est particulièrement intéressant pour la vibration profonde émise par le son M dans la gorge.

Utiliser l’eau froide

S’exposer au froid est également un bon moyen de stimuler le nerf vague. Même si la réponse immédiate du corps est de passer en mode survie quand vous plongez dans un bain glacé, en accélérant les battements cardiaques et le rythme respiratoire, au bout d’un petit moment quand on le pratique de manière régulière, le nerf vague se renforce et cela contribue à abaisser le niveau inflammatoire. Si le bain glacé ne vous tente pas, choisissez d’abaisser progressivement la température de l’eau à la fin de votre douche quotidienne.

Commentaires