Covid long : comment soulager naturellement les symptômes ?

covid long
covid long : solutions naturelles pour apaiser les symptômes
Pexels
Par Dorothée Blancheton publié le
Journaliste indépendante
En collaboration avec Raphaël Gruman, nutritionniste-diététicien, co-auteur de « Soulager le Covid-long – les solutions naturelles », Ed. Leduc.

Le Covid-19 peut laisser des séquelles qui persistent pendant des semaines ou des mois après la maladie. Il existe toutefois des solutions naturelles pour soulager ces symptômes. Explications.

Depuis début 2020, le Covid-19 sévit en France et dans le monde entier, contaminant des millions de personnes. La maladie peut donner lieu à des symptômes très variables comme de la toux, des maux de ventre, une perte de goût et d’odorat, de la fièvre, des céphalées... "Une fois que ces symptômes initiaux ont disparu, au-delà de 20 jours, il peut y en avoir d’autres qui perdurent, certains sont toujours présents deux ans après. C’est ce que l’on appelle le Covid-long ", explique Raphaël Gruman, nutritionniste-diététicien spécialisé en micronutrition et co-auteur avec Alex Brunet Hamadi de « Soulager le Covid-long – les solutions naturelles » aux éditions Leduc.
Ces symptômes peuvent être très variés et multiples chez un même patient. Celui-ci peut éprouver une grande fatigue, être déprimé et avoir des troubles du sommeil, ou ressentir des troubles articulaires et de la fatigue… Cette variété complique le diagnostic.

Covid-long : les solutions naturelles complémentaires à la prise en charge médicale

Dans leur ouvrage, Raphaël Gruman et Alex Brunet Hamadi proposent des auto-diagnostics pour chacun des dix principaux symptômes du Covid-long avant de consulter un médecin pour avoir une confirmation et s’assurer qu’il n’y a pas une autre pathologie en cause. "Il y a de plus en plus de cellules dans les hôpitaux pour poser un diagnostic et assurer une prise en charge complète des patients atteints de Covid-long. Ces cellules regroupent des professionnels de divers horizons pour un meilleur accompagnement", ajoute Raphaël Gruman. En complément, des remèdes naturels peuvent également soulager ces symptômes persistants et aider les personnes à mieux vivre au quotidien.

Dans leur livre, les auteurs présentent les dix symptômes du Covid-long les plus fréquents et pour chacun d’entre eux, les facteurs déclenchants ou aggravants, la manière de s’autodiagnostiquer, la confirmation du médecin, la liste des aliments protecteurs, des protocoles de micronutrition, de phytothérapie, d’aromathérapie, des activités physiques pour retrouver la forme, des menus et recettes… "Toutes ces techniques peuvent améliorer les symptômes. Cela ne veut pas dire qu’il faut toutes les faire en même temps, mais en fonction du patient certains protocoles vont mieux fonctionner en micronutrition qu’en aromathérapie et inversement", précise le nutritionniste. A chacun donc d’essayer l’une ou l’autre de ces solutions naturelles selon les symptômes ressentis et leurs résultats. Voici quelques pistes...

Covid-long : soulager la fatigue chronique naturellement

La fatigue est le symptôme persistant le plus fréquent après un épisode de Covid-19. "Elle se caractérise de manière très particulière. On peut avoir deux-trois jours d’amélioration et une rechute soudaine. Le patient est apathique, a du mal à se mouvoir… C’est très invalidant", constate Raphaël Gruman. Pour combattre la fatigue générale, on peut s’aider de :

  • l’alimentation, en consommant davantage de boudin noir, viande rouge, céréales complètes, abats (foie de veau…), fruits rouges, oléagineux (noix, amandes…), spiruline, jus de citron, eau riche en magnésium (Rozana, Hépar, Badoit, Contrex), etc.
  • la micronutrition, en prenant : 900 mg de magnésium marin par jour et 5 mg de vitamine B6 par jour.
  • l’aromathérapie, à raison d’une goutte d’huile essentielle de pin sylvestre sur la face interne de chaque poignet, à respirer longuement.

Covid-long : soulager naturellement les troubles de l’odorat et du goût

Dans le Covid-19 et le Covid-long, la personne peut perdre l’odorat et le goût (anosmie). Cette perte peut être totale ou partielle, provisoire ou durable. Là aussi, on peut soulager naturellement ce désagrément.

Alimentation pour protéger et renforcer son odorat et son goût

On fait le plein de crustacés et coquillages (moules, crabe, huîtres…), d’abats, de noix, carottes, potirons, choux de Bruxelles, petits pois… On consomme les superaliments comme la menthe poivrée et le café qui stimulent les récepteurs olfactifs.

Micronutrition et phytothérapie pour rétablir les muqueuses du nez et de la gorge 

• Cuivre-Or-Argent (concentration : argent colloïdal 12 mg/litre, cuivre 3 mg par litre, or colloïdal 0,3 mg par litre) : 15 ml, 2 fois par jour.

• Soufre (methyl sulfonyl methane) : 1,6 gramme par jour (en 2 prises).

Aromathérapie pour rétablir les muqueuses du nez et de la gorge 

Prendre des HE de citron, clou de girofle, rose, et eucalyptus. Les doser à 2 % (20 gouttes dans 50 ml d’eau), puis les sentir 2 fois par jour pendant 12 semaines.

Apaiser les troubles respiratoires et pulmonaires dus au Covid-19

Le Covid-19 touche principalement les poumons et peut occasionner des gênes respiratoires diverses (sensation d’oppression, essoufflement, douleur costale..). Divers aliments riches en vitamines et minéraux participent à protéger le système pulmonaire. Parmi ceux-ci : la pomme, la tomate, l’ail, l’oignon, les poissons gras (hareng, maquereau, sardine, saumon…), la banane, le potimarron… Le gingembre fait figure de superaliment car il aide à réduire l’inflammation pulmonaire et agit comme un antibactérien et un antiviral. Le curcuma est également un puissant anti-inflammatoire, le thé vert facilite la bronchodilatation

Micronutrition et phytothérapie pour nettoyer les bronches 

  • Huile de Haarlem : 2 capsules par jour.
  • Oméga 3 (EPA + DHA) : 1 gramme par jour.
  • Marrube blanc : 600 mg par jour.
  • Ferments lactiques : au moins 5 milliards de bactéries.

Aromathérapie pour nettoyer les bronches 

3 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus globuleux + 3 gouttes d’HE de ravintsara diluées dans 6 gouttes d’huile végétale d’amande douce. Masser la poitrine à l’aide de ce mélange, 2 à 3 fois par jour.

Réduire les troubles digestifs d’un Covid-long

Beaucoup de patients ont des troubles digestifs et notamment des diarrhées chroniques dans le cadre du Covid-long.

Alimentation : l'effet protecteur de certains aliments sur les troubles digestifs

On mise sur les céréales complètes, les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots blancs…), les noix, la banane, l’artichaut… On choisit une eau minérale riche en bicarbonates (Vichy Célestin, St-Yorre) pour réduire l’acidité de l’estomac. On mise sur le gingembre et son action gastro-protectrice et le curcuma pour ses propriétés anti-inflammatoires. La menthe est également intéressante car elle est antispasmodique et apaise la sphère digestive.

Micronutrition et phytothérapie pour réguler le transit intestinal 

  • Ferments lactiques : au moins 5 milliards de bactéries – au moins 10 souches différentes par jour.
  • Son d’avoine : 2 cuillères à café par jour.
  • Psyllium : 1 gramme par jour.

Aromathérapie pour réguler le transit intestinal 

Mélanger 3 ml d’huile essentielle de gingembre et 2 ml d’huile essentielle de basilic exotique. Verser deux gouttes de ce mélange dans un peu de miel ou d’huile d’olive et avaler matin et soir.

 

Ces solutions naturelles ne guérissent pas le Covid-long mais atténuent les symptômes. Il est important de s’assurer au préalable que son état de santé ne présente pas de contre-indication avec ces remèdes, notamment les huiles essentielles. "Ça peut prendre du temps, mais dans 95 % des cas les symptômes s’améliorent soit avec le temps soit avec la mise en place de protocoles adaptés. Il faut être patient, garder le moral et l’espoir", conclut Raphaël Gruman.

Selon les différentes études scientifiques, entre 5 % et 15% des patients atteints de Covid-19 présentent ou auront des symptômes dans la durée. De plus, une récente recherche publiée dans The Lancet estime que seulement un quart des patients hospitalisés après une infection au Covid-19 sont complètement rétablis après un an. 

 

 

 

Source(s):