Somnolence : 5 conseils pour survivre à un coup de barre au bureau

fatigue au travail
5 conseils pour survivre à un coup de barre au bureau
© Pexels
Par Feriel Bencherif publié le
Journaliste indépendante
En collaboration avec Sylvie Barouhiel, diététicienne et nutritionniste
649 lectures

Vous piquez du nez et vous ne parvenez pas à vous concentrer sur votre travail après la pause de midi ? Après le déjeuner, il n’est pas rare d’avoir les paupières lourdes et d'avoir un petit coup de mou. Bio à la Une vous livre quelques conseils pour éveiller la productivité qui sommeille en vous.

Plusieurs raisons peuvent expliquer le phénomène de somnolence au cours de la journée. Votre fatigue peut s'expliquer, en premier lieu, par une nuit trop courte. Mais cet état, lorsqu'il survient après le déjeuner, résulte souvent de la digestion qui cause une hypovigilance. Ce processus, durant lequel les aliments sont transformés en molécules assimilables par l'organisme, demande 5 à 10 % de la dépense énergétique quotidienne. De plus, lorsque la paroi intestinale est franchie, les nutriments sont broyés et stockés sous forme de triglycérides et de glycogène, ce qui consomme encore plus d’énergie.

Dans une interview accordée au magazine américain Time, le docteur Tomonoro Kishino, professeur à  l’Université japonaise de Kyorin,  explique que le flux sanguin augmente dans l’intestin pour faciliter la digestion. Résultat : la concentration est davantage maintenue sur le système digestif, la quantité de sang diminue dans le cerveau, ce qui peut déclencher une sensation de somnolence.

Néanmoins, il existe quelques techniques pour lutter contre celle-ci au bureau. Alors, si vous commencez à piquer du nez pendant la réunion de 15 heures, voici quelques astuces pratiques pour booster votre productivité au travail.

Déjeuner léger

Le maître-mot est certainement de prendre un déjeuner léger. Cela vous permettra de préserver votre énergie. Ainsi, il faut éviter les aliments sucrés, les boissons gazeuses et les glucides en général. On évite également les aliments difficiles à digérer demandant beaucoup de travail au corps.

Comme nous l’explique la diététicienne et nutritionniste Sylvie Barouhiel "plus le repas sera riche (en lipides et glucides) et copieux, plus la digestion sera longue et provoquera le coup de fatigue auquel il est difficile de résister. Certains aliments entraînent un pic de sérotonine [le précuseur de la mélatonine, l'hormone du sommeil, ndlr] ou dinsuline. Cette dernière est sécrétée par la pancréas, et régule la glycémie. Un repas trop riche en sucres donc demandera également davantage de travail à l'organisme. 

"Les poissons et les laitages sont plus riches en tryptophane, et accompagnés de féculents (pâtes, frites, riz, pain) en grande quantité, ils peuvent déclencher la sérotonine,  et cette envie irrépressible de faire une petite sieste, explique la nutritionniste. En effet, le tryptophane est un acide aminé essentiel participant à la production de la sérotonine, élement précurseur de la mélatonine, l'hormone du sommeil. Autrement dit, il joue sur l'endormissement. 

"Pour éviter ce genre de désagrément, il est préférable de diminuer la partie féculents. Prendre du poisson et le laitage au dîner. Le fruit et laitage au goûter", conseille l'experte. 

Baisser la température

Un bureau avec une température élevée provoque un état de somnolence et entraîne des pertes de concentration. Aérez votre espace de travail en ouvrant les fenêtres, et ainsi rafraîchir un peu votre bureau. Lorsqu'il fait chaud, pensez à bien baisser les stores. Si cela n’est pas possible, essayez de prendre ponctuellement de l’air lors de vos pauses.

Manger du chocolat noir

Les amateurs de chocolat noir peuvent se réjouir. Les produits contenant au moins 60 % de cacao ont une action positive sur les capacités cérébrales. Ils peuvent en effet les stimuler. 

"Le chocolat noir cru, de préférence bio, contient des polyphénols et flavonoïdes, qui sont de puissants antioxydants, des vitamines du groupe B et E, des minéraux comme le magnésium, le zinc, le fer, le potassium, le manganèse et le calcium. Il contient également différentes molécules (théanine, théobromine, tyramine, phényléthylamine) et des acides gras comme de l’acide oléique, l'acide palmitique et l'acide stéarique lui conférant des qualités nutritionnelles. Le chocolat apporte des bienfaits pour la santé en lien avec les macronutriments et micronutriments qu’il contient.  Attention, pour lutter contre la somnolence, il faut que le chocolat soit bien dosé en protéines théanine, théobromine, tyramine et en phényléthylamine qui agissent sur les neurotransmetteurs du cerveau et aident à une meilleure vigilance, assure Sylvie Barouhiel.

Boire une infusion de réglisse 

La réglisse se révèle d'une grande aide pour l’organisme. Cette plante peut être consommée sous différentes formes selon les besoins de chacun. Et pourquoi pas en tisane au bureau !

"La réglisse améliore les digestions difficiles, fait monter la tension et aide à remonter l’énergie. Toutefois, la consommation de la réglisse est contre-indiquée en cas d’hypertension artérielle ou de grossesse", prévient notre spécialiste. 

cher un chewing-gum à la menthe

Dernière astuce : mastiquer un chewing-gum ou des bonbons au goût menthe. En effet, cet arôme puissant peut apporter un coup de boost et vous raffraîchir l'esprit ! 

D’après une étude réalisée par le professeur Andrew Smith, spécialiste des sciences comportementales à l’Université de Cardiff, le fait de mâcher un chewing-gum permet de faire fonctionner le nerf trijumeau. Ce dernier est le plus volumineux des nerfs crâniens qui favorise et stimule notre attention. 

 

Source(s):

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Infusion Menthe Réglisse
0 avis
JARDIN BIO
Thé vert à la menthe- 110 g
0 avis
THES DE LA PAGODE