Allaiter aurait des effets positifs pérennes sur la ligne

Allaiter un bébé
Allaiter aurait des effets positifs pérennes sur la ligne
Par AFP/Relaxnews publié le
2145 lectures

Des recherches américaines ont montré que les femmes qui allaitaient plus de six mois étaient plus susceptibles d'avoir un plus petit tour de taille plusieurs années plus tard, ce qui pourrait aider à réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

Cette nouvelle étude, menée par des chercheurs de l'Université de Pittsburgh et de la Michigan State University, a pris en compte des données concernant 678 femmes lors de la grossesse et de l'arrivée du bébé puis entre sept et quinze ans après l'accouchement.
Les chercheurs ont mesuré le tour de taille des femmes lors du suivi, et leur ont demandé aussi si elles avaient allaité ou non et pendant quelle durée.
Les résultats, parus dans le Journal of Women's Health, ont montré que les femmes qui avaient allaité pendant plus de six mois avaient moins d'adiposité -cette accumulation de graisses dans la zone abdominale -entre sept et quinze ans après la naissance en comparaison avec les femmes qui avaient allaité pendant six mois ou moins.

L'effet positif de l'allaitement

En plus d'afficher un tour de taille de 3,5 cm plus fin en moyenne, les femmes qui avaient allaité enregistraient un indice de masse corporelle (IMC) plus faible, moins de tension systolique et diastolique par rapport aux femmes qui n'avaient allaité que six mois ou moins.
Les résultats restaient avérés après la prise en compte de facteurs pouvant potentiellement les influencer comme l'âge, l'ethnicité, les complications de grossesse, le statut socio-économique et un mode de vie sain.
Cette nouvelle étude vient étayer des recherches précédentes qui avaient aussi trouvé une association entre l'allaitement et le tour de taille.

Durée d'allaitement et santé cardiovasculaire liées ? 

Comme la grossesse contribue à l'accumulation de graisses abdominales -un indicateur de troubles cardio-métaboliques plus tard dans la vie qui peuvent mener à un risque accru de maladies comme le diabète, les maladies cardiaques ou les AVC - la durée de l'allaitement pourrait être importante à prendre en compte lorsque l'on considère la santé cardiovasculaire et métabolique maternelle sur le long terme.
Les scientifiques ont aussi souligné que le tour de taille était un meilleur indicateur sur le long terme du risque de maladies cardio-métaboliques et cardiovasculaires que l'IMC seul.
On notera que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande l'allaitement exclusif de l'enfant pendant ses six premiers mois de vie pour lui assurer la meilleure santé possible.

 

Commentaires