L'hypnonaissance : pour un accouchement sous le signe de la méditation

hypnonaissance
L'hypnonaissance : pour un accouchement sous le signe de la meditation
© Pixabay
Par Justine Cerqueira publié le
467 lectures

L’hypnonaissance est une méthode de préparation à la naissance regroupant différents exercices pour permettre une connexion intense entre la mère et son bébé pendant l’accouchement, qu’il se déroule par voie basse ou par césarienne.

De plus en plus de femmes se tournent vers des accouchements plus naturels et sans recours à la péridurale grâce à des méthodes comme l'haptonomie, le yoga, l’acupuncture ou encore l'accouchement dans l’eau.

Si l’autohypnose est une méthode utilisée dans des situations totalement différentes notamment pour arrêter de fumer, pour une opération ne nécessitant pas d’anesthésie générale, l'hypnose peut aussi être salutaire lors de l'accouchement. En effet, l’hypnonaissance est une alternative plus douce aux accouchements sur-médicalisés.

Unifier son corps et son esprit

En Grande-Bretagne, en juin 2020, Emma Fearon a opté pour cette méthode. Cette maman, qui a trois enfants, a vécu un accouchement un peu particulier, relayé par la presse britannique. En effet, son petit dernier pesait 5 kilos à la naissance. Un poids considérable. Pour faciliter son accouchement, cette maman a choisi l’hypnonaissance pour unifier son corps et son esprit dans ce moment parfois difficile aussi bien physiquement que mentalement. Et cela a porté ses fruits selon elle, puisqu'elle n'a pas ressenti de douleurs. 

Un état de relaxation

Apprendre à gérer sa respiration, faire des massages, des exercices de visualisation, un travail sur les positions à prendre ou encore des jeux de rôle pour s’entraîner à communiquer plus facilement avec l’équipe médicale... sont autant d’exercices proposés par l’hypnonaissance.

Cette méthode a été créée il y a une trentaine d’années par l’Américaine Marie Mongan. Comptez environ 450 € pour 6 cours collectifs de 2 heures et autour de 720 € pour des séances individuelles. Une somme assez conséquente mais le prix à payer, apparemment, pour vivre un accouchement zen. Alors tentées les futures mamans ?

Source(s):
Commentaires