Zoom sur le reishi


Reishi
Reishi champignons
sasirin-pamais-images
Par Thomas Louis publié le
Journaliste indépendant
81 lectures

Parfois appelé « champignon de l’immortalité », le reishi n’est définitivement pas un champignon comme les autres ! Au fil des années, il s’est imposé comme un allié de taille pour cultiver notre capital bien-être. Entre ses bienfaits et les différentes manières de le consommer, petit tour d’horizon d’une pépite tout droit venue d’Asie !


Qu’est-ce que le reishi ?

Depuis des millénaires, le reishi est un champignon particulièrement prisé par les spécialistes, notamment dans la médecine traditionnelle chinoise. Sa renommée serait due à l’herboriste chinois Shen Nong, qui en aurait découvert les propriétés en 2730 avant J.C. Et il faut dire qu’en Asie, le reishi est connu… et reconnu. 

Également appelé Ganoderma lucidum, il pousse principalement sur le continent (Japon, Corée, Chine), et était originellement réservé aux familles les plus aisées. Pour cause : appréciant les zones humides et les régions subtropicales, le reishi n’était pas toujours facile à trouver. Aujourd’hui, on le cultive et on le retrouve beaucoup plus facilement, à la fois sur les bois morts et au pied de certains arbres.

On reconnaît le reishi par son effet laqué, ainsi que par son chapeau, irrégulier et brun. Mais reste à en reconnaître les bienfaits !

Quels sont les bienfaits du reishi ?

Des dizaines d’acide aminés, des vitamines C, D, B9, du zinc, du phosphore, du potassium, le reishi est une mine d’or pour la santé, alors même qu’il se compose de beaucoup d’eau. Et si on l’adule depuis des millénaires, il ne s’agit pas là d’un hasard, loin s’en faut. En effet, ce petit champignon possède plus d’un tour dans son sac :

  • Bienfaits sur l’immunité : le reishi stimule le système immunitaire, et solidifie les défenses du corps contre les agressions extérieures. On lui prête parfois des effets sur le cancer,
  • Propriétés antioxydants : le reishi est aussi appelé le « champignon de la longévité », en raison de son pouvoir antioxydant, qui, par extension, lutte contre le vieillissement,
  • Bienfaits contre l’arthrite,
  • Bienfaits cardiovasculaires : entre palpitations et pression du corps, le reishi pourrait avoir des propriétés pour protéger le cœur,
  • Propriétés antidiabétiques,
  • Etc.

On l’aura compris, le reishi est une vraie pépite pour prévenir les maux du corps. Parfois présenté comme un champignon adaptogène, il est aujourd’hui accessible très facilement, et sous différentes formes.

Comment consommer le reishi ?

S’il s’agit d’un champignon, désormais, le reishi se présente et se consomme sous différentes formes. 

Dans un premier temps, on le retrouve sous forme de gélules ou de comprimés, qui simplifient la manière de le consommer. L’idéal est de les choisir bio, sans additifs ni conservateurs.

On le retrouve également en poudre à diluer. Consommé de cette façon, le reishi assure une bonne dose de principes actifs.

En teinture-mère, les actifs sont extraits à froid, et se diluent facilement dans un liquide. Attention toutefois, les teintures-mères ne conviennent pas aux femmes enceintes ou aux enfants.

Le reishi séché permet de faire des infusions et des décoctions comme n’importe quelle plante séchée.

Bien évidemment, lorsqu’il en est possible, il est capital de choisir un reishi bio et le plus dénué possible de substances supplémentaires. 

Enfin, ce champignon possède parfois des contre-indications. De ce fait, on le déconseille souvent aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants, ou encore à certaines personnes qui s’apprêtent à subir une intervention chirurgicale. 

Parmi les effets secondaires possibles du reishi, on retrouve une certaine sécheresse de la bouche, de la gorge, du nez, mais aussi des démangeaisons, ou encore des saignements de nez. 

Il n’en reste pas moins que si ces effets secondaires doivent être pris en compte, le reishi reste un champignon avec plus de bienfaits que de risques !