Tartre dentaire : comment enlever naturellement le tartre sur les dents ?

tartre dent
tartre dent
© Pixabay
Par Dorothée Blancheton publié le
Journaliste indépendante
2267 lectures

Vous avez tendance à avoir du tartre sur vos dents ? Mieux vaut réagir rapidement en adoptant une bonne hygiène bucco-dentaire. Et entre deux visites chez le dentiste, on peut aussi recourir à quelques solutions naturelles pour limiter sa formation.

La faute à la plaque dentaire

Si le tartre, ce dépôt jaunâtre sur les dents, nuit au sourire, il peut également avoir un impact considérable sur vos dents et vos gencives ! Le tartre est dû à une accumulation de plaque dentaire qui s’est solidifiée au contact des minéraux contenus dans la salive. La plaque dentaire est un mélange de salive, de résidus alimentaires, de bactéries, de micro-organismes et de divers « déchets » de ces bactéries. C’est une sorte de biofilm très acide qui agresse les dents et les gencives. Nous en produisons plus ou moins en fonction de notre alimentation et de notre terrain (inflammatoire, acidose, certaines maladies, par exemple). Ce terrain peut déséquilibrer notre flore buccale et intestinale et favoriser la prolifération de différentes bactéries. Les conséquences peuvent être importantes. "Chez certaines personnes ayant la salive plutôt acide et avec moins de minéraux, ça peut évoluer en carie. Chez d’autres ayant une salive au pH plus basique, ça se transformera plutôt en tartre. L’un n’excluant pas l’autre selon les zones de la bouche concernées. S’il existe déjà des soucis de gencives qui se rétractent, le tartre peut y faire son nid. Elles peuvent s’enflammer, saigner et se rétracter davantage. A terme, ça peut provoquer des déchaussements dentaires. Les bactéries peuvent migrer plus facilement et être en lien avec d’autres problématiques à distance de notre bouche", souligne Virginie Lepeer, naturopathe formée aux problématiques dentaires.

Un brossage des dents régulier, la base

Pour éviter à la plaque dentaire de s’installer et donc au tartre de se former, la première chose à faire c’est d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire. Au programme : brossage des dents (si possible avec une brosse à dent électrique à tête ronde pour aller dans les recoins) au moins deux fois par jour après les repas et nettoyage interdentaire avec du fil dentaire et/ou des brossettes.

Bicarbonate de soude et charbon actif en complément

Une fois par semaine, on peut aussi se brosser les dents avec du bicarbonate de soude officinal déposé sur la brosse à dents humidifiée. "Le bicarbonate est un peu abrasif et aide à enlever ce qui ne part pas (la plaque collante) avec un brossage classique. En plus, il polit la dent ce qui réduit la capacité de la plaque dentaire à adhérer aux dents", ajoute la naturopathe.
Autre alternative, une fois par mois : le charbon actif. Surtout connu pour blanchir les dents, il est aussi utilisé pour équilibrer le système digestif. Il a une action antibactérienne et assainit la bouche. Il s’utilise en poudre sur la brosse à dent et nécessite de bien rincer sa bouche.

Un bain de bouche naturel

Les bains de bouche, eux, sont plutôt une mauvaise idée d’après Virginie Lepeer car ils ont tendance à déséquilibrer la flore buccale. A la place, elle préconise plutôt l’« oil pulling », un bain de bouche à réaliser avec de l’huile de coco mélangée à de la poudre de feuilles de papayer (Gencix). "Après le brossage, on procède comme pour un bain de bouche et on passe ce mélange dans la bouche, sur les dents, avec la langue pendant 5 min puis on le jette dans un mouchoir à la poubelle pour ne pas boucher les canalisations. Inutile de rincer sa bouche après. On l’applique une à deux fois par jour selon les besoins. Ce mélange a une action régulatrice sur la flore buccale", explique la spécialiste. On réduit ainsi la plaque dentaire et l’inflammation gingivale. On peut aussi utiliser de l’huile de graine de courge à la place de l’huile de coco. Elle équilibre aussi la flore et nourrit les gencives. Par ailleurs, la poudre de feuilles de papayer peut servir de dentifrice.
Et si à midi l’on manque de temps pour se laver les dents, on se rince au moins la bouche avec de l’eau pour éliminer les résidus alimentaires.

Un gratte-langue contre la plaque dentaire matinale

Comme on salive moins pendant la nuit, la plaque dentaire a tendance à davantage se développer. Pour éviter qu’elle ne s’accumule le matin, la naturopathe conseille d’utiliser un gratte-langue pour retirer la plaque dentaire déposée dessus. Dans la médecine ayurvédique, on recommande un gratte-langue en cuivre mais on en trouve aussi dans d’autres matériaux.

Une alimentation saine

Une mauvaise alimentation fait le lit des bactéries. On limite au maximum ce qui est inflammatoire : les sucres raffinés (mieux vaut prendre du rapadura, du sucre de fleur de coco, des miels non chauffés, non pasteurisés, qui ont une action antibactérienne), les pâtes blanches, les produits transformés... La naturopathe conseille d’éviter ce qui est acidifiant (viande rouge, charcuterie, produits laitiers...) et de privilégier les céréales complètes, les petits poissons gras (sardines, maquereaux...), les fruits, les légumes, les noix, les amandes, les graines... "Les légumes crus sont riches en vitamines, minéraux, en antioxydants et en fibres prébiotiques qui ont une action favorable sur la flore buccale", argumente Virginie Lepeer. On n’hésite pas à en consommer !

Gare au citron !

La spécialiste déconseille, en revanche, le jus de citron car il fait fondre l’émail, favorise les caries et peut même être déminéralisant pour l’organisme s’il est consommé quotidiennement. "Le jus de citron, c’est en cure courte, de temps en temps, mais pas forcément adapté à tout le monde. Et surtout, on ne se brosse pas les dents juste après en avoir consommé ! De même pour l’eau oxygénée, qui est souvent conseillée, elle est toxique si elle si est avalée", ajoute-t-elle. Privilégiez donc les autres alternatives naturelles.

 

Moins de stress

Le stress a également un fort impact sur l’inflammation et le fait de se retrouver en acidose. Il rejaillit négativement sur la santé buccale et peut donc favoriser l’apparition du tartre et d’autres problématiques dentaires. En prévention, on se détend autant que possible en prenant du temps pour soi, en marchant tous les jours, en pratiquant la méditation, en se faisant masser...

Des compléments parfois utiles

Dans certains cas, il est utile de se faire conseiller par un professionnel en naturopathie ou homéopathie, par exemple, pour rétablir le terrain (acidose, inflammation, déséquilibre du microbiote). Il existe, en effet, des compléments, plantes et probiotiques spécifiques, selon les profils, mais cela nécessite des conseils individualisés.

Enfin, on se souvient que la case dentiste est indispensable si le tartre est bien installé. Un détartrage une à deux fois par an est souvent bienvenu. Parfois, un curetage sous les gencives est nécessaire. "Tant que l’on ne guérit pas ça, on ne peut pas retrouver une bouche saine et ça ne peut que se dégrader", prévient Virginie Lepeer. On prend donc sa santé bucco-dentaire en main au quotidien avec ces solutions naturelles tout en étant suivi par son dentiste.

Source(s):