L’ostéopathie pour améliorer le sommeil de bébé

L’ostéopathie pour améliorer le sommeil de bébé
L’ostéopathie pour améliorer le sommeil de bébé
Par Dorothée Blancheton publié le
481 lectures

Les troubles du sommeil représentent l’un des principaux motifs de consultation en ostéopathie. En agissant aussi bien sur la constipation que les déformations crâniennes ou les problèmes ORL, l’ostéopathie permet souvent d’améliorer naturellement le sommeil du bébé.

Il est normal qu’un bébé ne fasse pas ses nuits tout de suite. En revanche, certains signes peuvent témoigner d’un réel trouble du sommeil. Ainsi, "il peut avoir du mal à s’endormir, avoir des réveils intempestifs, avoir systématiquement besoin d’un câlin, d’être bercé ou de manger pour se rendormir. Il n’arrive pas à faire la sieste… ", explique Youri Bertucchi, ostéopathe à Toulouse*. Le bébé ne dort pas suffisamment et risque d’être fatigué, irritable et de pleurer davantage. Des désagréments qui nuisent à sa récupération, à son bon développement et qui peuvent vite rejaillir sur l’ensemble de la famille.
Si ces signes interviennent plusieurs fois sans raison apparente, il faut en chercher la cause. L’ostéopathie peut alors être une aide précieuse et naturelle pour permettre au bébé de retrouver le sommeil.

Détecter les causes des troubles du sommeil chez l’enfant

Le champ d’action de l’ostéopathie est vaste. Elle agit sur les douleurs des cervicales et de la tête, les troubles du transit (constipation, diarrhée…), le reflux gastro-œsophagien qui peut entraîner des quintes de toux quand le bébé est allongé, les troubles ORL notamment les otites qui occasionnent de fortes douleurs mais aussi les tensions au niveau de la bouche, de la gorge, les poussées dentaires... L’ostéopathie permet aussi de traiter les déformations crâniennes comme les plagiocéphalies et les brachycéphalies. Elle permet également d’atténuer les effets du stress parfois ressenti par le bébé pendant la grossesse. Cela survient notamment si celle-ci a été difficile en raison de faits marquants (décès, ruptures, violences, fausse couche précédente…) pour lesquels la maman ne doit pas se sentir responsable.

Une action en douceur dès la naissance

Il est possible de recourir à un ostéopathe dès la naissance. D’ailleurs, ceux-ci interviennent dans les maternités. Il faut dire que cette pratique thérapeutique naturelle est toute indiquée. "Nous utilisons des techniques douces adaptées à l’enfant à l’instant T. On observe la mobilité des organes, des os, des muscles… On identifie la cause du mal être, ce qui génère du stress. On évalue les douleurs et on réajuste les structures pour que bébé retrouve son sommeil", explique Youri Bertucchi.
En cas de poussées dentaires, le bébé peut souffrir d’une inflammation des gencives. Les muscles de son visage sont contractés, il salive beaucoup et peine à dormir. Là aussi, l’ostéopathie permet de le soulager en agissant sur la sphère crânienne et les cervicales. Le bébé n’a plus mal en tétant, peut de nouveau sourire et pleure moins.
Les résultats dépendent de l’intensité des troubles, le nombre de visites est donc variable. "On peut, par exemple, réussir à libérer le transit du bébé immédiatement et durablement notamment grâce à des techniques viscérales. Parfois, il faut revenir aussi sur l’alimentation. On intervient toujours en complément du pédiatre pas en remplacement ", poursuit le spécialiste.

Traiter les émotions du bébé... et des parents

Les émotions peuvent également entraîner des tensions qui parasitent le sommeil. Si l’ostéopathe décèle une rétention émotionnelle, il peut également aider l’enfant. En parallèle, le parent peut lui parler de ce qui a pu se passer pendant la grossesse ou l’accouchement, le rassurer et lui permettre de lâcher prise.

Selon les cas, l’ostéopathe peut travailler en synergie avec d’autres professionnels. Enfin, une consultation chez l’ostéopathe est souvent indiquée aussi pour les parents. Les troubles du sommeil de l’enfant ont, en effet, une incidence sur celui des parents et accentuent leur état de fatigue. La situation ainsi dénouée, toute la famille devrait de nouveau bien dormir.

* https://toulouseosteopathe.com

Source(s):
  • Interview de Youri Bertucchi, ostéopathe à Toulouse
Commentaires